Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution du numéro 4 de la revue en ligne Archimède. Archéologie et Histoire ancienne

https://archimede.unistra.fr/revue-archimede/archimede-4-2017/

Chères et chers collègues,

Nous sommes particulièrement heureux de vous annoncer, au nom du comité de rédaction, la parution du quatrième numéro de la revue électronique Archimède. Archéologie et histoire ancienne.

Notre revue répond à une volonté affirmée de promouvoir le partage de thématiques de recherche communes aux deux axes directeurs de notre laboratoire – l’Europe moyenne et centrale (de la Préhistoire au Moyen Âge), pour l’un, la Méditerranée et ses voisins orientaux (Rome, Grèce, Byzance, Anatolie, Mésopotamie, Syro-Palestine, Égypte) pour l’autre –, tout en favorisant les collaborations scientifiques entre historiens, archéologues et philologues et en s’ouvrant au champ des sciences sociales et de l’anthropologie culturelle. Les contributions sont évaluées selon une double expertise en aveugle (peer review, voir la procédure et les comités).

Dans ce numéro, le premier dossier, Nommer les « Orientaux » dans l’Antiquité, dirigé par Dominique Lenfant, Pascale Giovannelli-Jouanna et Agnès Molinier Arbo, se propose de vérifier la validité de la notion moderne d’Oriental dans l’analyse de l’imaginaire ancien. Privilégiant une approche lexicale qui sonde près d’un millénaire de littérature grecque et latine, l’enquête porte sur l’existence d’appellations globales équivalant peu ou prou aux « Orientaux » des Modernes. Ses résultats remettent en cause l’idée d’un imaginaire immuable de l’Orient, et ce dès l’Antiquité.

Le second, Prytanée et Regia, dirigé par Michel Humm, vise à rouvrir la question du rapprochement entre le prytanée d’Athènes et la Regia de Rome en replaçant l’étude de ces monuments dans leur contexte topographique, institutionnel et historique respectif, tout en les confrontant aux premiers exemples palatiaux de type « regia » à avoir été identifiés en Étrurie.

L’Actualité de la recherche, dirigée par un collectif de trois jeunes chercheurs, Steeve Gentner, Thomas Hutin et Šárka Válečková, et intitulée Dynamiques humaines anciennes, porte sur les phénomènes de hiérarchisation et leurs traitements dans des cadres chrono-culturels variés, qu’il s’agisse de sociétés anciennes ou contemporaines.

La Chronique d’Archimède, qui, pour sa part, paraîtra à l’automne 2017, proposera un bilan des activités scientifiques de l’unité mixte de recherche 7044 dans la phase finale de son projet quinquennal.

Enfin, Archimède. Archéologie et histoire ancienne offre également des Varia, coordonnés par Maria Teresa Schettino et Yannick Muller, qui accueillent des études issues de domaines variés. Vous pourrez télécharger le sommaire de ce numéro et consulter l’ensemble des articles et des dossiers à cette adresse : Archimède. Archéologie et histoire ancienne.

Le numéro 5, dont les contributions sont en cours d’évaluation, paraîtra en 2018. Vous pouvez d’ores et déjà prendre connaissance du sommaire. Si vous souhaitez proposer une contribution pour les Varia du numéro 5 ou 6, vous trouverez sur le site de la revue la démarche à suivre.

N’hésitez pas à diffuser ce message sur les listes d’informations scientifiques.

Nous vous souhaitons une excellente lecture !

Frédéric Colin, directeur de la revue, et Sandra Boehringer, rédactrice en chef,

ainsi que l’ensemble du comité de rédaction de la revue :

Loup Bernard, MCF, Protohistoire (Unistra) ; Sylvie Donnat, MCF, Égyptologie (Unistra) ;
Clément Féliu, responsable d’opération, Protohistoire (INRAP) ; Carole Février, chargée de ressources documentaires, assistante ingénieure (CNRS-UMR 7044) ; Stephan Fichtl, professeur, Protohistoire (Unistra) ; Christian Jeunesse, professeur, Préhistoire (Unistra) ; Yannick Muller, docteur, Histoire grecque (Unistra) ; Doris Meyer, ingénieure de recherche (CNRS-UMR 7044) ; Michel Humm, professeur, Histoire romaine (Unistra) ; Airton Pollini, MCF, Histoire grecque (Université de Haute Alsace) ; Philippe Quenet, professeur, Archéologie de l’Orient ancien (Unistra) ; Jean-Jacques Schwien, MCF, Archéologie médiévale (Unistra) ; Daniela Lefèvre-Novaro, professeure, Archéologie classique (Unistra) ; Maria Teresa Schettino, professeure, Histoire romaine (Université de Haute Alsace).

Couverture

Sommaire