Madame, Monsieur, chère collègue, cher collègue,

Je vous prie de trouver, en pièce jointe, l'annonce de la parution de l'ouvrage suivant :

Hommes et patrimoines en guerre. L'heure du choix (1914-1918),
sous la direction d'Annick Fenet (AOROC), Michela Passini (IHMC) et Sara Nardi-Combescure (AOROC).

Editions universitaires de Dijon (2018)

Le livre, publié avec l'aide du Labex TransferS, a reçu le label Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Présentation :
On connaît le rôle joué par les historiens dans la guerre de 14-18. Peut-être plus discrète mais tout aussi importante a été la mobilisation des archéologues et des historiens de l’art dans ce conflit, où la destruction de monuments et d’œuvres d’art a été systématiquement imputée à l’Allemagne. Ces actes de « barbarie » venaient corroborer l’idéologie du combat du droit mené contre des ennemis inhumains.
Pendant la Grande Guerre, les historiens de l’art et archéologues – universitaires, directeurs de revues, théoriciens, érudits, inspecteurs du patrimoine, conservateurs, à la tête d’institutions culturelles ou responsables de fouilles – s’engagèrent sur le terrain ou à l’arrière. Les études réunies dans ce volume se proposent de contribuer à l’histoire des pratiques intellectuelles mises en œuvre en temps de guerre, dans une perspective transnationale.
La guerre est ainsi appréhendée comme un « laboratoire », où naissent des méthodes et des savoir-faire nouveaux en matière de recherche, de restauration et de conservation.

couverture

publication