Conférences données à l'EPHE par Adrian ROBU, chargé de conférences à l'EPHE :

« Communautés cultuelles et dynamiques religieuses dans le monde grec antique.
II.
Mégare et ses colonies de la Propontide et du Pont-Euxin. »

 

Le mardi, de 09h00 à 11h00Salle Fabri de de Peiresc/Walter Benjamin, INHA - 2 rue Vivienne - 75002 Paris.

le 26 mars 2019 (salle Fabri de Peirsec). La topographie religieuse de la Mégaride : les sanctuaires de Zeus. 

le 2 avril 2019 (salle Fabri de Peirsec). L’organisation des espaces sacrés dans la ville de Mégare : les sanctuaires d’Athéna et d’Aphrodite.

le 9 avril 2019 (salle Fabri de Peirsec). Les lieux de culte de l’acropole Caria à Mégare et leurs connexions avec le monde souterrain.  

le 7 mai 2019 (salle Walter Benjamin).La topographie religieuse du Bosphore thrace I. Les cultes d’Apollon et de Poséidon à Byzance et à Chalcédoine.

le 14 mai 2019 (salle Fabri de Peirsec). La topographie religieuse du Bosphore thrace II. Associations et cultes dans le territoire de Byzance. 

le 21 mai 2019 (salle Walter Benjamin).Callatis, Mégare et l’oracle de Delphes : le panthéon callatien et ses évolutions à l’époque hellénistique.


Dans un premier temps, les conférences visent à rendre compte de l’organisation de l’espace sacré en Mégaride et des connexions cultuelles des Mégariens à différentes périodes. Tout d’abord, nous étudions la dimension spatiale des faits religieux, en prenant comme études de cas les sanctuaires de Zeus, d’Athéna, d’Aphrodite, des lieux de culte qui ont une signification particulière par rapport à leur emplacement topographique (sur l’acropole, sur des falaises ou promontoires).Nous nous pencherons ensuite sur les divinités ayant un rapport avec le monde des morts, car elles constituent un pôle distinct à Mégare. À cet égard, il est intéressant de noter la concentration sur l’acropole Caria des divinités liées au monde souterrain : Dionysos Nyktélios, l’oracle de la Nuit, Déméter, dont la présence est associée à une entrée des Enfers. Notre intention est de mettre en lumière les relations qui existent entre ces divinités et leurs domaines de compétences respectifs. 
L’enquête sur les cultes mégariens tire aussi profit de notre contribution à la refonte du corpus épigraphique de la Mégarde (IG VII21), et dans ce cadre, nous présenterons des inscriptions nouvelles ou récemment publiées.
Dans un second temps, nous nous intéresserons aux parentés cultuelles existant entre Mégare et ses colonies (apoikiai) de la Propontide et du Pont-Euxin. Cette étude sera menée dans la perspective des liens entre métropoles et apoikiai, mais elle rendra également compte des évolutions des institutions religieuses dans le milieu colonial. Dans ce cadre, il est de notre intention de montrer à travers trois exemples portant sur la vie religieuse de Chalcédoine, Byzance et Callatis, la dynamique des cultes dans les colonies mégariennes depuis l’époque archaïque jusqu’à l’époque impériale. Les documents émanant de ces cités permettent en effet de saisir des phénomènes distincts et l’évolution des cultesappartenant à l’horizon mégarien.

Présentation jointe