Le Prix SoPHAU

Règlement du concours

La SoPHAU attribue depuis 2005 un prix annuel de 1500 € destiné à cofinancer la publication d’une thèse. Le nom du lauréat est officiellement proclamé lors de l’AG ordinaire du mois de décembre.

  • La thèse doit avoir été soutenue l’année en cours du concours, ou dans les deux années précédentes.
  • Elle doit être rédigée en français.
  • Le directeur, ou au moins l’un des codirecteurs, doit être titulaire dans une institution française.
  • La thèse doit être d’un excellent niveau scientifique. Le sujet doit relever de la compétence de la section 21 du CNU[1].
  • Le candidat ne doit pas nécessairement être membre de la SoPHAU.


Les candidats doivent faire parvenir
au siège de la SoPHAU - INHA, Centre Glotz, 2 rue Vivienne, 75002 PARIS, avant la date fixée à l'occasion de chaque campagne annuelle :

  1. une version imprimée de leur thèse et une version pdf (à adresser à Nicolas Richer : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).
  2. une photocopie du rapport de soutenance.
  3. une lettre du directeur de thèse attestant que celle-ci est publiable en l’état ou ne nécessite que des correction mineures qui en permettent une publication rapide.
  4. un courriel au membre du bureau de la SoPHAU responsable du concours indiquant qu'ils se portent candidat et mentionnant clairement leur nom et coordonnées ; courriel adressé à Nicolas Richer Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les candidatures sont examinées par les membres du bureau de la SoPHAU qui dans la phase de la délibérations finale demandent l’avis d’un expert étranger dont le nom est rendu public.

Dans le cas où des candidats ont pour directeur de thèse l’un des membres du bureau, celui-ci ne participe pas aux délibérations. Il en est de même en cas d’appartenance familiale.

Le chèque de 1500 € est remis directement à l’éditeur sur présentation du devis. Si la thèse n’est pas publiée dans un délai de 2 ans à compter de la proclamation solennelle - le contrat de publication faisant foi -, le prix est perdu pour le lauréat.


[1] Ainsi les thèses de préhistoire relevant de la section 20 ne seront pas retenues, non plus que les thèses de langue et littérature grecques ou latines relevant de la section 8 du CNU.