Le colloque est organisé par Anne Queyrel Bottineau (Sorbonne Université, UR 1491 EDITTA) et Régine Utard (Sorbonne Université, UR 1491 EDITTA).

Il aura lieu à la Sorbonne (salle des Actes) au 54 rue Saint-Jacques, 75005 Paris.

Le colloque « Flatterie et flatteurs dans les sociétés anciennes – Pratiques, personnages, interprétations » est consacré à l’étude du comportement qui consiste à adresser à autrui des propos jugés excessivement louangeurs par des observateurs extérieurs, qui l’attribuent à une arrière-pensée intéressée : ce comportement serait de la « flatterie », κολακεία ou adulatio, ces individus seraient des « flatteurs », κόλακες ou adulatores et adsentatores. Il s’agit d’examiner, dans la suite de la journée d’étude « Caractères et morales dans les sociétés anciennes », publiée aux Éditions Classiques Garnier en 2021, comment ce type de rapport à l’autre, phénomène humain apparemment universel d’après les dénonciations qui en sont faites, s’est manifesté et a été perçu par les penseurs, philosophes, historiens, orateurs et poètes, en Grèce et à Rome.

On s’interroge donc, pour cerner le concept de flatterie, sur le jugement globalement négatif des Anciens, sur les dimensions morales qui le motivent et sur le contexte d’appréciation dans lequel il s’exerce. On examine aussi la relation entre les flatteurs et les flattés, qui se manifeste rarement entre égaux, mais plutôt dans les rapports verticaux d’un inférieur envers un supérieur.

Sur qui faire retomber dès lors la responsabilité d’une relation de pouvoir présentée comme répréhensible, sur le flatteur, sur le flatté, sur le fonctionnement social et politique de communautés précises, ou sur la nature humaine ?

Attention : l'inscription à cet événement est obligatoire et gratuite (écrire à l’adresse de contact ci-dessous).

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Programme et informations

La journée d’études est organisée par Manuel Royo et Sylvain Janniard (Université de Tours).

 

Elle aura lieu sur le site « Tanneurs », salle 325, 3 quai des tanneurs, Tours.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Programme

La section "Sciences de l'Antiquité" du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) vous invite à son 148e congrès annuel, autour du thème "Corps, sport et jeux", qui se déroulera à la Maison des sciences de l'Homme Paris Nord, du 21 au 24 mai prochain.

L'inscription à cet événement est obligatoire et gratuite.

Informations

À l’initiative de l’École française d'Athènes, l’Association des Archivistes Français et le consortium MasaPlus organisent des Journées d’études sur "Les archives de l’archéologie française à l’étranger : de l’inaccessibilité des documents à la réutilisation des données".

Créée majoritairement sur le terrain, l’archive de fouille est le produit d’une recherche qui souvent documente les faits à mesure qu’elle les détruit. Dans ce contexte, l’information se transmet du sol aux documents de manière unilatérale, conférant alors à l’archive de fouille un statut d’original non reproductible, le retour à certaines observations de terrain étant parfois impossible. Ceci est d’autant plus prégnant dans les sites archéologiques des zones de conflits, pour lesquels les destructions font de l’archive l’unique témoin précieux d’un passé aujourd’hui disparu. La question du versement de ces documents dans une structure à même de les conserver et de les communiquer est en cela prioritaire.

Par ailleurs, les recherches archéologiques françaises à l’étranger sont menées fréquemment en lien avec plusieurs structures ou institutions. En conséquence, les archives produites par chaque équipe pour un même programme peuvent être réparties dans des lieux de conservation différents, parfois dispersés sur plusieurs pays, ayant chacun un cadre réglementaire propre. La législation relative au droit d’auteur impose un cadre complexe à maîtriser et appliquer, de même que d’autres textes, comme le règlement général sur la protection des données. En outre, la législation du pays hôte apporte quant à elle ses spécificités et obligations légales de dépôt et d’ouverture qu’il convient de respecter. En conséquence, le fait de collaborer à l’international implique de répondre parfois à des règles multiples et hétérogènes en matière de gestion des archives de l’archéologie.

Enfin, la politique de science ouverte menée au niveau international depuis ces dernières années a entraîné un changement profond de pratiques dans la manière de gérer, conserver, signaler et ouvrir ces documents et données, changement au sein duquel les différents acteurs de la recherche archéologie et les gestionnaires des documents et données archéologiques cherchent à présent leur place.

Ces trois journées, dont l’approche se veut pragmatique, seront centrées sur le recueil des attentes et des besoins de la part des différents acteurs de la recherche archéologique. Le thème envisagé aborde les archives et données résultant de programmes de recherche français dépendant du MESR et du MEAE ayant lieu hors du territoire national. Si des comparaisons avec l’archéologie nationale dépendant du MCC sont encouragées, cet aspect ne sera pas développé. Aucune limite géographique n’est fixée, toutefois il sera majoritairement question des programmes de recherche en lien avec le bassin méditerranéen. La question des fonds anciens sera traitée, mais aussi celle des archives des programmes récents et en cours.

Les journées d’étude peuvent être suivie en ligne (inscription préalable nécessaire : voir ci-dessous).

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Informations

Programme

Enregistrement pour suivre en ligne

Le colloque est organisé par Sandra Boehringer (Université de Strasbourg, Archimède UMR 7044) et Todd Reeser (USIAS, Université de Pittsburgh), et aura lieu les 23 et 24 mai.

Le colloque est précédé d’une masterclass « Setting straight, setting queer » (sur inscription) qui portera sur l’usage des diverses notions théoriques (genre, sexualité, queer) dans un contexte historique, et aura lieu à l’Université de Strasbourg le 22 mai 2024.

Le nombre de places est limité. Pour vous inscrire, merci d’envoyer un courriel au professeur Reeser à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Indiquez votre nom, votre statut et vos intérêts de recherche.

Il convient d’envoyer une demande (en français ou en anglais) avant le 3 mai 2024.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Programme du colloque

Programme de la masterclass