EGA

Lorsque le samedi 28 février 2015 les premiers États Généraux de l’Antiquité ont tenu leurs assises à la Sorbonne, le thème choisi, « Quels enjeux pour demain ? », permettait un état des lieux et posait aussi des jalons pour l’avenir des Sciences de l’Antiquité et leurs apports dans les sociétés française et européennes. Les débats nourris durant et après les trois tables rondes, la mobilisation nationale et internationale qui a amené à Paris de nombreux enseignants, chercheurs et amateurs de l’Antiquité, ont fait le succès de cette manifestation.Ces échanges ont confirmé la nécessité de prolonger la réflexion engagée et de renforcer les actions communes des acteurs que ces premiers États Généraux avaient rassemblés.

Lire la suite ici.