Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution de l’ouvrage « Lois des dieux, lois des hommes » sour la direction de Patrick Voisin et Marielle de Béchillon

Lois

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution de l'ouvrage suivant :

Gatier, P.-L., Aliquot, J., Nordiguian, L. (éd.), Sources de l’histoire de Tyr, II, Textes et images de l’Antiquité et du Moyen Âge, Beyrouth, 2017 (Presses de l’ifpo, Presses de l’Université Saint-Joseph), 221 p.. [12 articles, de J. Aliquot, P.-L. Gatier et D. Pieri, J. Aliquot, K.-U. Mahler, P. Arnaud, J.-Cl. Cheynet, J.-Ch. Ducène, C. Treffort, M.-A. Nielen, M. Balard, K. Ciggaar, L. Nordiguian et P. Antaki-Masson ; index de J. Aliquot]

http://www.hisoma.mom.fr/sites/hisoma.mom.fr/files/docs/Publications/ouvrages/2017/SHT2-Sommaire.pdf

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution des actes des Rencontres d’archéologie et d’histoire d’Antibes organisées en octobre 2016.

Ricardo Gonzalez Villaescusa, Katia Schörle, Frédéric Gayet et François Réchin (dir.),

L’exploitation des ressources maritimes de l’Antiquité. Activités productives et organisation des territoires.

Actes des XXXVIIe Rencontres internationales d'archéologie et d'histoire d'Antibes & XIIe colloque AGER, Antibes 2017.

http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?article2494

 

Chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous faire part de la mise en ligne, sur le site web de l'Université d'Evry, de l'édition vidéo du colloque international consacré à Pierre Vidal-Naquet qui s'est déroulée à l'INHA le 4 novembre 2016 :

http://www.webtv.univ-evry.fr/colloque-pierre-vidal-naquet/

Les quatre tables-rondes ont réuni une quinzaine d'intervenants autour de la postérité de son oeuvre (programme ci-dessous).

« Les petits enfants du chasseur noir

ou

Les détours de la transmission »

Journée d’hommage à Pierre Vidal-Naquet

le vendredi 4 novembre 2016

à l’Auditorium de l’INHA

2 rue Vivienne, 75002 Paris

Pierre Vidal-Naquet nous a quittés en juillet 2006. Dix ans après, ceux qu'il appelait « les petits-enfants du chasseur noir », à savoir tous les doctorants et jeunes chercheurs qui ont suivi les dernières années de son séminaire ou se sont abondamment nourris de la lecture de ses publications en histoire ancienne, ont souhaité se réunir pour rendre hommage à sa mémoire. Pierre Vidal-Naquet tirait une grande fierté du fait de laisser une totale liberté intellectuelle aux jeunes qui étudiaient auprès de lui. Nous avons donc choisi de nous interroger sur la manière dont sa pensée a mûri et germé dans nos esprits pour prendre les formes les plus diverses, et parfois les plus inattendues.

9h30 : Introduction

Serge Bardet (Université d’Evry-Val d’Essonne, ANHIMA)

et Sophie Lalanne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ANHIMA)

MATINEE

10h-11h : Première table-ronde

Le politique : monde grec, monde contemporain

Modératrice : Cecilia D’Ercole (EHESS, ANHIMA)

Pascal Payen (Université de Toulouse 2 Le Mirail, associé ANHIMA)

« Réflexions sur l'historien comme figure d'autorité »

Paulin Ismard (Université Paris 1, ANHIMA) et Arnaud Macé (Université de Franche-Comté)

« Sur Clisthène l’Athénien »

Serge Bardet (Université d’Evry-Val d’Essonne, ANHIMA)

« Le Josèphe de Pierre Vidal-Naquet est-il dépassé ? »

11h-11h30 : pause

11h30-12h30 : Deuxième table-ronde

Le mythe fondateur du Chasseur noir

Modératrice : Cléo Carastro (EHESS, ANHIMA)

Andrzej Chankowski (Université de Lille, associé ANHIMA)

« Le concept de “Chasseur noir” et les institutions éducatives dans les cités grecques de la période hellénistique »

Jean-Christophe Couvenhes (Université Paris 4 Sorbonne, ANHIMA)

« Le chasseur noir : la question des troupes d’élites »

Elias Koulakiotis (Université de Ioannina, associé ANHIMA)

« Chasse et classes d’âges en Macédoine au temps d’Alexandre »

APRES-MIDI

14h-15h : Troisième table-ronde

Relire les classiques

Modérateur : François Lissarrague (EHESS, ANHIMA)

Luc Brisson (CNRS, associé ANHIMA)

« Sur l’Atlantide et le mythe du Politique »

Nikolina Kei (EHESS, ANHIMA)

« Main de Zographos, pensée de Macriyannis »

Jean-Christophe Saladin (directeur de collection)

« Pierre Vidal-Naquet et le texte »

15h : Intermède

Saber Mansouri (dir. de collection, romancier)

Lecture d’une nouvelle « Les feuilles de l’Atlantide »

15h30-16h : pause

16h-17h

Quatrième table-ronde

Le Chasseur noir et le genre

Modératrice : Violaine Sebillotte Cuchet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ANHIMA)

Nathalie Ernoult (attachée de conservation, associée ANHIMA)

« Pierre Vidal-Naquet et le paradigme du tisserand »

Sophie Lalanne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ANHIMA)

« Pierre Vidal-Naquet et la masculinité »

Thomas Späth (Université de Bâle et de Strasbourg)

« Au-delà des rites de passages : le genre »

17h : Conclusions

François Lissarague et Violaine Sebillotte Cuchet

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la publication d'un colloque sur le fonds Poinssot aux Collections Electroniques de l'INHA.

Autour du fonds Poinssot. Lumières sur l’archéologie tunisienne (1870-1980)

Sous la direction de Monique Dondin-Payre, Houcine Jaïdi, Sophie Saint-Amans et Meriem Sebaï

aux Collections Electroniques de l'INHA

http://inha.revues.org/

et

http://inha.revues.org/7133

 

Chères et chers collègues,

Je vous informe de la parution de l’ouvrage suivant :

Françoise Briquel Chatonnet et Muriel Debié

Le monde syriaque. Sur les routes d'un christianisme ignoré, Paris, Les Belles Lettres, 2017.

Voir

https://www.lesbelleslettres.com/livre/3359-le-monde-syriaque

 

Chères et chers collègues,
Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du numéro hors-série de PALLAS publiant les actes du colloque de la SoPHAU Famille et société dans le monde grec, en Italie et à Rome du Ve au IIe siècle avant J.-C. Vous trouverez en pièces jointes la table des matières et l’introduction. La couverture reproduit un tableau de Guiseppe Landi (Hector, Andromaque et Astyanax avec Cassandre, 1794 - Plaisance, Istituto Gazzola).

Le bureau de la SoPHAU remercie tous les participants du colloque, non seulement les collègues qui ont accepté de publier dans un temps extrêmement restreint un instrument de travail nécessaire, mais aussi les auditeurs qui ont, par des échanges utiles à tous, enrichi les dossiers présentés le 17 juin dernier.

TableMatières

Introduction

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution de l’Atlas de la Grèce classique aux éditions Autrement.

AtlasGrèceclassique

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution du 5e volume du Nouvel Espérandieu

G. Moitrieux, P. Tronche, Saintes. La cité des Santons et Angoulême, 2017, 221 p., 380 notices, 186 pl.

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution de :

Michel-Yves PERRIN, Civitas confusionis. De la participation des fidèles aux controverses doctrinales dans l'Antiquité tardive (début IIIe s. - c. 430), Editions Nuvis, Paris, Pékin, Philadelphie, octobre 2017.

https://www.nuvis.fr/page-d-articles/civitas-confusionis

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution du n°5 de la revue HiMA.

Couverture

RevueHiMA5pdf

RevueHiMA5.doc

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la publication du Journal of Epigraphic Studies ( JES

Please find enclosed a leaflet advertising the launching by the publisher Fabrizio Serra Editore Srl, Pisa-Rome, of a new journal in the field of Greek and Latin epigraphy: The Journal of Epigraphic Studies (JES). The Journal now welcomes articles for the first issue to be published in 2018. Papers may be submitted by January 31, 2018, and will be peer-reviewed. More details about the submission procedure and the editorial rules are included in the attached documents or are accessible through:

www.libraweb.net

JES1

règleséditoriales

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la publication du Pseudo-Xénophon. Constitution des Athéniens

texte édité, traduit et commenté par Dominique Lenfant

Collection des Universités de France, Les Belles Lettres, Paris, 2017 (448 pages). ISBN : 978-2-251-00618-5. Publié avec le soutien du Centre national du livre. 45 €. https://www.lesbelleslettres.com/livre/3353-constitution-des-atheniens

présentationfichier

La Constitution des Athéniens est un pamphlet contre la démocratie athénienne, rédigé à la fin du Ve siècle av. J.-C., à l’époque où Périclès faisait au contraire l’éloge de ce régime. Longtemps attribuée à tort à Xénophon, elle est due à un Athénien anonyme de la classe supérieure, partisan d’un régime oligarchique, que les modernes surnomment parfois « le vieil oligarque ». L’auteur dénonce la démocratie comme un régime injuste, dont les victimes sont les riches, les bien nés, ceux qu’il appelle « les honnêtes gens » et qui sont les mieux qualifiés pour gouverner, tandis que les « fripons », les pauvres, la masse profitent d’un système qui vise à leur seul profit. L’opuscule détaille les spécificités du régime et ses conséquences pour les uns et les autres. Il présente la démocratie athénienne comme un régime immoral, mais très cohérent. Considéré par les historiens actuels comme une œuvre majeure, il est une mine d’informations sur la démocratie athénienne, son fonctionnement et les attaques dont elle a fait l’objet.

La présente édition s’appuie sur un nouvel examen des manuscrits grecs et sur les travaux des philologues modernes. Elle cherche à comprendre le texte tel qu’il a été transmis, sans améliorer son style par des corrections inutiles. La traduction cherche à rendre écriture et raisonnement avec fidélité et cohérence. Un commentaire linéaire détaillé justifie l’établissement du texte et apporte des éclairages linguistiques, littéraires et historiques, tant sur les idées avancées et sur leur place dans l’histoire de la pensée politique que sur les événements et pratiques dont témoigne le texte. Un glossaire recense un large choix de termes en grec et en transcription, avec leur traduction et leurs occurrences significatives. Un index uerborum complet est également proposé. L’ensemble est précédé d’une introduction de 160 pages qui traite non seulement de la tradition du texte, mais de l’histoire de l’opuscule et de son interprétation : sa date et son arrière-plan historique, son auteur, le genre dont il relève, sa composition, sa représentation orientée des Athéniens et des autres, ses cibles, ses procédés polémiques, sa valeur documentaire, l’idéal politique qu’il traduit et sa place dans les débats antiques sur la démocratie.

Notice

I. L’œuvre

La date de rédaction

L’arrière-plan historique : la démocratie athénienne et ses adversaires

L’auteur

Politeia : titre et genre de l’ouvrage

Structure de l’ouvrage

Techniques d’exposition et jeux sur les points de vue

Les Athéniens et les autres : une représentation orientée

Les cibles du pamphlet

Procédés polémiques

La valeur documentaire de l’opuscule

L’idéal politique de l’auteur

Le but du pamphlet : révolution ou résignation ?

La place de l’ouvrage dans les débats sur la démocratie

II. La tradition du texte

1. Les manuscrits

2. Les principales éditions

La présente édition

Le style de l’auteur et la présente traduction

Texte grec et traduction française de la Constitution des Athéniens

Commentaire

Bibliographie

Glossaire

Index uerborum

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la publication d'un ouvrage collectif publié par le Laboratoire LERIC ( Laboratoire d'études et de recherches interdisciplinaires et comparées) de la Faculté des Lettres et des des Sciences humaines de Sfax :

Salme Mokni, Meriem Sebaï (éds.), "Institutions municipales en Afrique proconsulaire. Sources littéraires, épigraphiques et archéologiques"

 Livre

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur un

livre écrit par Patrice Brun et qui pourrait intéresser les bibliothèques
universitaires :

Hégémonies et sociétés dans le monde grec. Inscriptions grecques de
l'époque classique.
Bordeaux - Ausonius Editions / PUB, 2017.

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur :

L’École française d’Athènes a le plaisir de vous présenter sa dernière parution :

Αthènes 1917. Le regard de l’Armée d’Orient
Aθήνα 1917. Mε το βλέμμα της Στρατιάς της Ανατολής
Αthens 1917. Through the eyes of the Army of the Orient

Coordination scientifique : Tassos ANASTASSIADIS et Lena KORMA

Format : 24,5 x 21,5 cm, 240 pages, 110 ill. n/b

Prix 40 €

Parution : septembre 2017

Coédition EFA/Melissa

© École française d'Athènes - Éditions Melissa

ISBN École française d’Athènes 978 2 86958 291 0

ISBN MELISSA Publishing House 978 960 204 362 2

1917. Une année cruciale pour Athènes et l’École française. À aucun autre moment, les destins du plus ancien établissement de recherche français à l’étranger, de sa ville et de son pays d’accueil ne se sont tant enchevêtrés. En marge de la Grande Guerre qui secouait l’Europe, et au cœur du Schisme national qui déchirait la Grèce, l’École française d’Athènes, qui a dû fermer ses portes pour la première et seule fois de son histoire, a repris ses activités à l’occasion de l’arrivée, ou plutôt du retour de l’Armée française d’Orient et de Venizelos de Thessalonique, en juin 1917. Une page d’histoire était tournée pour l’École, pour la Grèce et bientôt pour la ville d’Athènes qui connaîtra bientôt des transformations radicales. Le long XIXe siècle grec était clos.

À l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, l’École française d’Athènes se devait de participer à la (ré)écriture de l’histoire, aussi bien de ces années formatrices et cruciales pour la Grèce, que de ce front d’Orient si capital, et pourtant oublié. Avec le soutien de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale en France, elle initia un vaste programme de recherches sur l’Armée d’Orient et sa présence en Grèce.

Ce catalogue vient accompagner l’exposition présentée une première fois au Musée Benaki à Athènes en septembre 2017, puis destinée à voyager en Europe et ailleurs. Il contient 110 images inédites des photographes militaires français et nous offre un panorama impressionnant d’un moment historique tombé dans l’oubli et d’une ville amenée à muer. Sans oublier les buts de propagande, nous ne pouvons qu’être émerveillés par le regard souvent « touristique », parfois ethnographique de ces photographes. Fins connaisseurs de la culture antique mais aussi influencés par un séjour de deux ans à Thessalonique, si « orientale » et si multiculturelle, ils semblent surpris de découvrir une ville tellement différente et si « provincialement » authentique, au point d’y faire la majorité de leurs prises pour l’année 1917.

Grâce aux commentaires détaillés qui accompagnent beaucoup de ces photos et qui ont permis leur localisation, le lecteur dispose désormais d’un guide historique, urbanistique et architectural d’une phase largement méconnue de la vie de la capitale grecque.

CONTACTS diffusion-distribution

École française d’Athènes

6, rue Didotou - 106 80 Athènes - + 30 210 36 79 922 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ouvert tous les jours de 8h à 15h -Aνοιχτό καθημερινά από τις 8.00 έως τις 15.00

Éditions MELISSA

58 rue Skoufa, GR 10680 Athènes - www.melissabooks.com

Dépositaire : De Boccard Édition-Diffusion

4, rue de Lanneau - F-75005 Paris - www.

 

deboccard.com

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la parution de ces 3 livres de la collection "Cursus" sur la liste SOPHAU? Avec tous nos remerciements et nos cordiales salutations

Louise Bruit, John Scheid, Evelyne Scheid-Tissinier, Pauline Schmitt Pantel

Evelyne Scheid-Tissinier, Les origines de la cité grecque. Homère et son temps, Armand Colin, Cursus, Paris 2017, 220p.

John Scheid, La religion des Romains, Armand Colin, Cursus, 3e édition, Paris 2017, 224p.

Louise Bruit Zaidman, Pauline Schmitt Pantel, La religion grecque. Dans les cités à l'époque classique, Armand Colin, Cursus, 5e édition, Paris 2017, 282p.

Chères et chers collègues,

La revue L’Histoire publie un dossier sur La Famille dans l’Antiquité, composé de de 40 articles tirés de sa collection. Vous en trouverez ci-après le sommaire, avec les liens vers les articles.

http://www.lhistoire.fr/parution/agr%C3%A9gation-2018-question-d%E2%80%99histoire-ancienne-1

Introduction "La famille dans l'Antiquité"
par Hervé Duchêne

Articles généraux

« En Occident, la famille nucléaire a globalement dominé »
Gérard Delille, Les Collections de L’Histoire n° 72, juillet-septembre 2016, p.6-12.

Enfants (sous-catégories possibles : grossesse / adoption / abandon)

« Les enfants de Sparte et d’Athènes »
Claude Mossé, Les Collections de L’Histoire n° 32, juillet-septembre 2006, p.14-19.

« Pourquoi les Grecs abandonnaient leurs enfants »
Pierre Chuvin, Les Collections de L’Histoire n° 72, juillet-septembre 2016, p.18-21.

« L’adoption, une affaire d’hommes »
Philippe Moreau, Les Collections de L’Histoire n° 32 juillet-septembre 2006, p.20-23.

« Mères porteuses, le choix de Rome »
Yann Rivière, L’Histoire n° 337, décembre 2008, p.26-27.

« L’expiation des androgynes »
Yann Rivière, L’Histoire n° 367, septembre 2011, p.24-25.

« L'avortement à Rome »
Paul Veyne, L’Histoire n° 16, octobre 1979, p.30-32.

Education

« L'éducation à la spartiate »
Nicolas Richer, L’Histoire n° 412, juin 2015, p.74-79.

« La légende de Sparte »
Françoise Ruzé, L’Histoire n° 232, mai 1999, 46-49.

« Les jeux du futur citoyen », Catherine Salles, Les Collections de L’Histoire n° 32, juillet-septembre 2006, p.24-25.

« Les rites initiatiques des jeunes Romains »
Jean-Noël Robert, L’Histoire n° 307, mars 2006, p.64-67.

Femmes

« Athènes, cité interdite aux femmes »
Maurice Sartre, L’Histoire n° 245, juillet-août 2000, p.8-13.

« Les Grecs étaient-ils misogynes ? »
Pierre Brûlé, L’Histoire n° 231, avril 1999, p.82-87.

« Le matriarcat n’a jamais existé ! »
Stella Georgoudi, L’Histoire n° 160, novembre 1992, 40-43.

« Le matriarcat n'a jamais existé ! »
Maurice Sartre, L’Histoire n° 245, juillet-août 2000, p.10.

« Quand les Romaines descendaient dans la rue »
Jean-Noël Robert, L’Histoire n° 271, décembre 2002, p.70-74.

Courtisanes et prostituées

« Le plus vieux métier du monde »
Maurice Sartre, L’Histoire n° 264, avril 2002, p.32-37.

« Épouses, concubines et courtisanes »
Claude Mossé, Les Collections de L’Histoire n° 5, juin-août 1999, p.20-23.

Esclaves

« Apollodore, fils d'esclave et citoyen »
Claude Mossé, L’Histoire n° 406, déc 2014, p.78-81.

« A Athènes, un habitant sur deux était esclave ! »
Raymond Descat, L’Histoire n° 280, octobre 2003, p.38-41.

« L'impitoyable traque des esclaves fugitifs »
Yann Rivière, L’Histoire n° 318, mars 2007, p.66-71.

« Antiquité : il y a des esclaves pour ça ! »
Jean Andreau, L’Histoire n° 368, octobre 2011, p.52-57.

« Prolétaires et entrepreneurs. La vie d'esclave à Rome »
Jean Andreau, L’Histoire n° 239, janvier 2000, 88-93.

Mythes

« Méfiez-vous de Pénélope... »
Eva Cantarella, Les Collections de L’Histoire n° 24, juillet-septembre 2004, p.78-81.

« Comment dans sa fureur Héraclès tua ses enfants »
Pierre Chuvin, Les Collections de L’Histoire n° 51, avril-juin 2011, p.22-23.

« Les Amazones ont-elles existé ? »
Violaine Sebillotte Cuchet, L’Histoire n° 374, avril 2012, p.70-75.

« Œdipe, le théâtre et les tyrans »
Vincent Azoulay, L’Histoire n° 389, juillet-août 2013, p.72-75.

« Oedipe et son complexe »
Pierre Chuvin, L’Histoire n° 246, septembre 2000, p.42.

« La part des femmes »
Pauline Schmitt Pantel, L’Histoire n° 389, juillet-août 2013, p.64-70.

« Agamemnon à l'ombre de Mycènes »
Hervé Duchêne, L’Histoire n° 389, juillet-août 2013, p.30-35.

« Zeus séduit Léda »
Sonia Darthou, L’Histoire n° 389, juillet-août 2013, p.94-95.

Amour et sexualité

« Les noces du couple romain »
Paul Veyne, Les Collections de L’Histoire n° 5, juin-août 1999, p.24-28.

« Les amours grecques : le rite et le plaisir »
Maurice Sartre, Les Collections de L’Histoire n° 5, juin-août 1999, p.14-19.

« L'homosexualité à Rome »
Paul Veyne, L’Histoire n° 30, janvier 1981, p.76-78.

« Sapho de Lesbos »
Claude Mossé, L’Histoire n° 63, janvier 1984, p.20-23.

Etrusques

« La maison romaine : si étrusque ! »
Vincent Jolivet, L’Histoire n° 353, mai 2010, p.32-33.

« Ce que Rome doit aux Étrusques »
Dominique Briquel, L’Histoire n'° 370, décembre 2011, p.42-49.

Cartes

« Sparte, la cité qui a vaincu Athènes »
Carte issue de l'article "L'éducation à l

a spartiate", dans L'Histoire n° 412, juin 2015.

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la dernière parution de l’École française d’Athènes :

Guillaume BIARD, La représentation honorifique dans les cités grecques aux époques classique et hellénistique,

Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 376

Format : 21 x 29,7 cm, 632 pages, 52 planches
Prix 89 €
Parution : juin 2017
© École française d'Athènes
ISBN 978-2-86958-277-4

Qu’est-ce que la représentation honorifique ? À partir de cette simple question, cet ouvrage analyse la pratique qui consiste à offrir aux bienfaiteurs un monument à leur image. Tout à la fois historique, matérielle et iconographique, l’étude met en lumière les facettes variées de ce genre panhellénique, qui est autant un signe de vitalité des institutions démocratiques qu’un instrument de prestige social. Héritée des pratiques de l’aristocratie archaïque, la représentation honorifique brosse en effet le portrait de la cité idéale et de sa hiérarchie sociale, du stratège vainqueur à la bonne épouse. Mais elle façonne également l’espace public, peuplé, parfois jusqu’à la saturation, de monuments variés, du plus modeste tableau à l’éclatante statue de bronze doré, placée sur une immense colonne. En rendant leur apparence à des œuvres trop souvent réduites aux clauses des décrets qui promulguent leur installation, cet ouvrage offre une interprétation nouvelle de leur rôle politique, social et culturel.

What is honorific representation? Starting from this simple question, this study analyses the practice of granting benefactors a monument in their own image. At once historical, material and iconographical, this book brings to light the diverse facets of this Panhellenic genre, one as much a sign of the vitality of democratic institutions as an instrument of social prestige. Inherited from the practices of the aristocracy in the Archaic period, honorific representation painted a picture of the ideal city-state and its social hierarchy, from the victorious general to the good wife. But honorific representation also shaped the public space, itself peopled — sometimes to saturation point — with a diverse range of monuments, from the most modest painting to the dazzling gilt bronze statue perched atop the highest column. By focussing on the outward appearance of works that have all too often been reduced to clauses in honorific decrees, this study offers a new interpretation of the political, social and cultural role of these monuments.

CONTACTS diffusion-distribution

École française d’Athènes - 6, rue Didotou - 106 80 Athènes - + 30 210 36 79 922 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Ouvert tous les jours de 8h à 15h -Aνοιχτό καθημερινά από τις 8.00 έως τις 15.00

De Boccard - 11, rue de Médicis - F -75006 Paris - www.deboccard.com

 

Chères et chers collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint des informations sur la publication par les Éditions du Cerf du livre de Jean Riaud:

"A la croisée des cultures. Les traditions judaïques à la manière grecque ?"

LivreRiaud

Chères et chers collègues,

Je vous informe que L’Année épigraphique 2014 (1661 notices et 1000 pages dont 230 pages d’index) a été publiée en août 2017 et est disponible. Les commandes doivent être adressées aux Presses Universitaires de France (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).